La légende du château de Peck Sovann - Sennar

En L’an 2018, le 12 mars, dans la petite ville de Peck Sovann au Japon, une violente tempête éclata. Celle-ci fut si violente que les habitants furent invités à rester chez eux. Seules quelques personnes ont bravé le danger pour se rendre à leur lieu de travail. 

 

Rihito, jeune lycéen, en faisait partie. De nature timide et associable, il se renferme dans la lecture et ses études. Néanmoins il gardait espoir que tatsuki, présidente du conseil des élevés et représentantes de la loi dans l’école, le remarque et s’intéresse à lui. Caressant cet espoir, il se rendit donc à son école, bravant la tempête, sachant que tatsuki ferait de même. L’apercevant au loin, il décida de prendre son courage à deux mains et d’aller la saluer, ce qu’il n’avait jamais réussi à faire.  

 

Il pressa le pas pour la rattraper, mais il la vit glisser sur la terre devenue boueuse et tomber en posant un genou à terre. Rihito, affolé par la chute, s’empressa de la rejoindre pour l’aider mais glissa à son tour, se retrouvant affalé sur la route qu’il s’apprêtait à traverser. Il fut aveuglé par un flash de lumière d’une source inconnue. Il ne comprit bien trop tard que la lumière provenait d’un camion lui fonçant droit dessus.    

 

Tatsuki, entendant le choc, se précipita pour comprendre ce qu’il c’était passé. Elle reconnut l’uniforme de son lycée, puis en s’approchant s’aperçut qu’il s’agissait de Rihito, un de ses camarades de classe. – « Que s’est-il passé ? » Lui demanda-t-elle confuse, mais Rihito, dans son dernier soupir, lui donna une clé et un message. Tatsuki, en pleure, accepta sa dernière volonté et Rihito rendit l’âme.  



Quelques jours plus tard, alors que la tempête venait de se calmer, toute l’école apprit la nouvelle. Le directeur organisa une commémoration et les cours furent suspendus pendant 2 jours. Tatsuki, un peu troublée par cet événement, décida de se confier à Sakura, sa professeure principale. À peine entrée dans son bureau, Sakura la prit dans ses bras et lui demanda :

 

– “Comment te sens-tu Tatsuki ? Ça a dû te faire un choc de voir un de tes camarades d’école mourir comme ça…”

 

– « Ça va professeur.. ça va, je suis encore un peu sous le choc, même si je ne le connaissais pas vraiment. À vrai dire, je suis surtout intriguée par le message qu’il m’a donné. » lui répondit Tatsuki. 

 

– « Pourrais-tu me montrer ce message ? Ça m’intrigue aussi.. » Questionna Sakura. 

 

– « pour résumer, il y est écrit que cette clé ouvre la porte du château du village, et que celui-ci abriterait un grand secret. »

 

– « le château de peck Sovann? On dit qu’il est hanté… quel secret pourrait-il bien contenir et… Pourquoi Rihito aurait voulu que tu le découvres ? » 

 

– « il n’y a qu’une seule façon de le savoir.  » répondit tatsuki en se levant précipitamment.   



Ne voulant pas s’embarquer dans cette affaire seule, elle décida d’aller trouver de l’aide auprès de Ryû. Elle n’était pas particulièrement proche de lui, c’était plutôt le genre de personne qu’elle n’appréciait pas vraiment. Insolent, mauvais élève, qui arrive toujours en retard en cours, voire qui ne vient juste pas. Mais, étant son voisin depuis l’enfance, elle le connaissait bien et savait comment négocier avec lui.

 

Ryû était, comme à son habitude, sur le toit de l’école, une cigarette à la bouche et les yeux perdus au loin, en train de sécher les cours. Il ne se retourna qu’à l’appel de Tatsuki.  

 

– « Encore en train de sécher les cours, pas vrai ? »  

 

-« Qu’est-ce que tu veux Tatsuki? Si c’est pour me demander de retourner en cours, tu peux épargner ta salive. »

 

– « Non, pas cette fois… À vrai dire, je suis venue te demander de l’aide. » lui répondit Tatsuki en lui tendant le message.  

 

Après avoir lu le message et écouté Tatsuki, Ryû lui dit en riant :   

 

– « Et tu as donc besoin de moi pour t’accompagner ? Pourquoi j’accepterai ? J’ai rien à y gagner… »   

 

Tatsuki se demandait comment convaincre Ryû de l’accompagner, puis elle eut une idée en entendant la cloche sonnant le début des cours.  

 

– « Je suis présidente du BDE tu sais, je peux faire en sorte d’effacer quelques-unes de tes absences… Disons trois par semaine. Ça te va ? » lui demanda-t-elle.  

 

– « Rajoute un paquet de cigarettes à ta proposition, et je te suis. »

 

– « … Très bien, je t’en prendrai un… Rendez-vous ce soir devant le château à 20h. Et tâche d’être à l’heure, pas comme en cours. » Dit-elle en tournant les talons.

Le soir venu, Tatsuki et Ryû se retrouvèrent comme convenu à 20h devant le château de peck Sovann. 

 

– « Dépêche-toi Ryû, » lui dit tatsuki en lui tendant le paquet de cigarette, « Je déteste ce genre d’endroit. »

 

– « T’as quand même pas peur dit moi ? C’est la raison pour laquelle tu as fait appelle à moi ? » 

 

– « p… Pas du tout, je voulais juste quelqu’un pour me protéger si jamais… On tombait sur un intrus. » répondit Tatsuki en sortant la clé de son sac. 

 

Pendant que Ryû s’allumait une cigarette, Tatsuki essayait tant bien que mal d’ouvrir la porte. Quand la serrure céda, la porte s’ouvrit dans un grincement assourdissant et, la première chose que Tatsuki vu dans l’entrée était une paire d’yeux rouges. Toute tremblante, elle se rendit compte qu’il ne s’agissait que d’un chat. Celui-ci portait un collier sur lequel était inscrit un nom : Shiro. « Surement le prénom du chat » pensa Tatsuki. Ryû la suivit de près lorsqu’elle rentra dans le château. 

 

– « Ce chat n’est pas normal, » fit remarquer Ryû, « on dirait qu’il veut qu’on le suive. »  

 

– « Nous n’avons pour le moment aucune piste, alors autant le faire. »  



Après plusieurs dizaines de minutes, nos deux héros débouchèrent sur une bibliothèque. À peine rentrée, Shiro disparu, comme par magie, de la pièce.  

 

– « Eh bien je suppose que c’est ici. Je prends la partie gauche et toi prends la partie droite. On doit tout fouiller pour découvrir le secret de ce château. Et fait attention à ne rien enflammer avec ta cigarette ! »  

 

– « Ouai… ouai. Compris chef… »  

 

En fouillant dans les étagères, Tatsuki repéra un livre qui l’intrigua. Celui-ci était assez épais, en cuir noir avec des reliures dorées, et il portait le signe de la ville sur sa couverture. Elle commença à le feuilleter et trouva rapidement la partie concernant le château de peck Sovann. Il y est écrit que ce château était autrefois une prison, dont personne ne pouvait sortir et dont chaque personne qui y mourrait était effacée de la réalité. Plus personne ne se souviendrait de lui.  

 

Tatsuki s’empressa de refermer le livre pour aller chercher Ryû et s’enfuir au plus vite, en espérant que ça ne soit pas trop tard. 

Lorsqu’ils sortirent de la salle, ils furent déboussolés. L’escalier s’était transformé en pente raide, bien trop raide. Alors qu’ils descendaient prudemment car tatsuki était en talon, un déclic retentit.  

 

Ryû n’eut même pas le temps de se retourner que tatsuki lui hurlait de courir, ce qu’il fit. Une boule de pierre géante venait de tomber du plafond, et leur fonçait droit déçu. Arrivé au croisement, il se pensa sauvé mais constata avec horreur que Tatsuki avait trébuchée. La dernière chose qu’il entendit dit d’elle était le mot « fuis », avant que ce piège monstrueux vienne prendre son âme.  

 

Pour la première fois de sa vie, Ryû l’écouta et courut aussi vite qu’il put, évitant de nombreux pièges sur la route. Mais un des derniers le toucha. Il se retrouva le torse transpercé par la lance d’une armure, qui avait soudainement prit vie. Sentant sa mort approcher, Ryû sortit la dernière cigarette de son paquet, l’alluma, tira dessus et rendit l’âme.  

 

Comme indiqué dans le livre, personne ne se souvenait plus d’eux le jour suivant. Et le matin même, la porte du château s’ouvrit, laissant entrevoir un petit animal avec deux yeux rouges, et une clé dans la gueule. Celui-ci, partit en courant, s’empressant de trouver une nouvelle victime à qui donner cette clé.